LLPHI505

KleinIntitulé : Esthétique
Enseignant en 2013-2014 : Peter Szendy
Thème du séminaire. Cosmétique et cosmopolitique
 
Descriptif

 

À l'époque de la mondialisation, au moment où l'on touche plus que jamais aux limites du globe (qui apparaît dès lors comme tel, vu du dehors), il convient de se souvenir de ce que mundus veut dire : comme le grec kosmos dont il est la traduction latine, ce mot signifiait à la fois le monde et le bel ornement (c'est ce dernier sens que l'on entend encore, négativement, dans le mot français immonde).

Deux auteurs, deux œuvres serviront de fil conducteur pour une exploration questionnante de ce double sens du monde :

1. Carl Schmitt, dans l'œuvre duquel on suivra l'émergence de l'idée de « prise d'espace mondial », depuis La Notion de politique (1932) jusqu'à ses derniers textes recueillis dans La Guerre civile mondiale, en passant par l'incontournable Nomos de la Terre (1950) ;

2. Immanuel Kant, dont on lira conjointement les écrits esthétiques et les considérations sur l'histoire universelle ou la paix perpétuelle.

C'est ainsi que l'on tentera d'articuler à nouveaux frais les deux portées du kosmos ou du mundus, entre cosmétique et cosmopolitique.

 


Bibliographie


Hannah Arendt, Juger. Sur la philosophie politique de Kant, traduction française de Myriam Revault D'Allonnes, Seuil, coll. « Points Essais », 1991.

Bernard Le Bovier de Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes, Garnier-Flammarion, 1998.

Immanuel Kant, Histoire générale de la nature et théorie du ciel, traduction française sous la direction de Jean Seidengart, Vrin, 1984.

Immanuel Kant, Critique de la faculté de juger, suivi de Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique, traduction française de Jean-René Ladmiral, Marc B. de Launay et Jean-Marie Vaysse, Folio / Essais, 1985.

Immanuel Kant, Opuscules sur l'histoire, traduction française de Stéphane Piobetta, Garnier-Flammarion, 1990.

Immanuel Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, traduction française de Alain Renaut, Garnier-Flammarion, 1993.

Carl Schmitt, La Notion de politique, suivi de Théorie du partisan, traduction française de Marie-Louise Steinhauser, Flammarion, coll. « Champs », 1992.

Carl Schmitt, Le Nomos de la Terre, traduction française de Lilyane Deroche-Gurcel, Presses universitaires de France, 1988.

Carl Schmitt, La Guerre civile mondiale. Essais (1943-1978), traduction française de Céline Jouin, Éditions ère, 2007.

Peter Szendy, Kant chez les extraterrestres. Philosofictions cosmopolitiques, Minuit, 2011.

Mis à jour le 28 septembre 2013